le spectacle

L’œuvre d’une poétesse Le projet de ce cabaret est né de la découverte du premier répertoire de Brigitte Fontaine, les chansons d’avant le déluge écrites au début des années 60, à l’époque où Fontaine écumait les trottoirs de Saint-Germain en compagnie de son acolyte et complice Jacques Higelin.

C’est l’énergie d’une jeune femme libre, incroyablement sagace et enjouée, qui se révéla au travers de ces chansons, épinglant nos faiblesses, nos snobismes, notre bêtise, et apostrophant les puissants avec une impertinence aujourd’hui troublante. Chants d’espièglerie et de colère qui, quarante ans après, nous font du bien, tout simplement.

Il s’ensuivit la découverte du recueil de ses textes, Genre humain (éditions Christian Pirot), qui fit voler en éclat le cliché somme toute étriqué de la « foldingue ». Brigitte Fontaine est une poétesse à la langue singulière, éblouie par la beauté du monde et meurtrie par les errances et l’arrogance de l’être humain.


En remontant le fil de son parcours et de son répertoire, se tricota ainsi le portrait d’une femme amoureuse et irréductible, une « martienne » étonnée d’être là, inadaptée aux lois de ce monde moderne, enfant émue assoiffée de rigolade, jeune et vieille à la fois, lucide et irrationnelle.

Ce cabaret est né de l’œuvre et non de l’icône ou de l’image médiatique. Il ne s’agit pas d’un hommage destiné à mimer la Dame, mais d’un spectacle écrit pour ce qu’Elle raconte, tissé de textes à dire et de paroles à chanter.

« Il était une fois mais pas deux » se veut donc le chemin sensible d’une façon d’être au monde, à fêter ensemble par le jeu, le théâtre et la musique.

Nous en avons avec Sylvie Gravagna imaginé la conception. Fabrice Vieira nous a offert son talent de musicien, sa guitare et ses « boites à malice » pour créer ou recréer la partition sonore et musicale inspirée des chansons.

Michel Cochet

© Un Pas de Côté 2018 - co-direction Sylvie Gravagna & Nicolas Lambert