le spectacle

Après « elf, la pompe Afrique » qui, à travers le procès des dirigeant d’elf, éclairait la politique néo-coloniale de la France et ses logiques de corruption, il s’agit ici d’explorer le discours officiel du pouvoir, et la confiscation de la possibilité de débattre. 

2010 : la Commission Nationale du Débat Public organise une série de débats sur l'utilité et les modalités de la construction d'une deuxième centrale nucléaire de type EPR en France, sur le site de Penly.

A partir des interrogations des rares citoyens présents, à partir des discours verrouillés d’EDF et de l’industrie nucléaire française en général, à partir du silence du donneur d’ordres, le spectacle remonte un fil de l’histoire du nucléaire français, ses ors républicains, ses non-dits étouffants.

Nicolas Lambert fait monter sur scène les morceaux de notre histoire publique et les a parte officieux, les débats de l’Euratom à l’Assemblée Nationale en 1956, les attentats terroristes à Paris des années 1980, le franc-parler d’un Pierre Guillaumat (agent des renseignements, administrateur du CEA, ministre gaullien), l’«indépendance énergétique», la «grandeur de la France» et le goût du pouvoir.

L’ A-DEMOCRATIE

  • Documentation, reportages, écriture, scénographie et mise-en-scène : Nicolas Lambert
  • Collaboration artistique : Erwan Temple
  • Musique : Éric Chalan
  • Musiciens : Hélène Billard ou Éric Chalan 
  • Instruments de musique : Yves Descloux
  • Lumière : Erwan Temple
  • Direction d’acteur : Nathalie Brücher
  • Textes édités aux éditions de L’échappée

VOLET BLANC NUCLEAIRE

Coproduction : Compagnie Un Pas de Côté, le Grand Parquet, Théâtre de Rungis, La Grange Dîmière, Théâtre de Fresnes, Communauté d’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines/Le Prisme.

  • avec : Nicolas Lambert, Hélène Billard ou Éric Chalan (en alternance)
  • Vidéos : Erwan Temple
© Un Pas de Côté 2017 - co-direction Sylvie Gravagna & Nicolas Lambert