La Dépêche

Nicolas Lambert de retour avec «Le maniement des larmes»
À Millau ce soir

Comédien, lanceur d'alerte, documentariste à la fibre journalistique, l'homme a plus d'une corde à son arc. 3 ans après son premier passage à Millau, il revient aujourd'hui présenter le dernier volet de la trilogie «bleu, blanc, rouge».

Dans un seul en scène cinglant, documenté à la manière d'un journaliste d'investigation, le comédien fait intervenir une vingtaine de personnages, de Sarkozy à Valls en passant par Roccard ou Balladur. «Après le pétrole et le nucléaire, c'est le trafic d'armes qui est abordé. Il aura fallu 10 ans de travail et de recherche pour créer ce documentaire théâtral. Comme sur les thèmes précédents, ce qui m'a d'abord interpellé, c'est qu'il n'y a pas de dimension démocratique dans notre façon de produire et vendre de l'armement. C'est un sujet qui est contrôlé par un pouvoir régalien, sans que personne n'est son mot à dire» indique Nicolas Lambert.

201604071729-full

Ce soir à 20 h 45, Nicolas Lambert jouera son dernier spectacle, «le maniement des larmes» à la Maison du Peuple, à Millau. Trois ans après son passage à Millau, il revient présenter le dernier volet de «Bleu, blanc, rouge».

Dans un seul en scène cinglant, documenté à la manière d'un journaliste d'investigation, le comédien fait intervenir une vingtaine de personnages, de Sarkozy à Valls en passant par Roccard ou Balladur.

Il retrace ainsi le chemin sinueux du trafic d'armes, depuis l'hexagone, sous la Ve République.

Un chemin où les échos de certains scandales comme l'affaire Karachi ou les financements occultes de campagnes politiques, n'en finissent plus de résonner.

Un docu-théâtre explosif, ironique, drôle et accessible, où Nicolas Lambert allie une étude méthodique des faits, à de vrais talents de comédien.

Une soirée programmée par les collectifs de soutien aux migrants et Gardarem Lo Larzac, ainsi que part l'association Clair de Luttes.

«Aborder la thématique de l'armement, c'est également aborder celle de ses conséquences. Aujourd'hui, la détresse de nombreux réfugiés, est l'une d'elle. La venue de Nicolas, c'est une bonne occasion de rappeler aux autorités locales qu'il est nécessaire de pouvoir accueillir, aussi bien à Millau que dans le reste du département, des familles de réfugiés» argumente Serge Haguenauer.

PNM

Les bénéfices de cette soirée de solidarité iront dans leur totalité au Collectif de soutien aux migrants de Millau. Dès 19 h 30 petite restauration avant le spectacle qui débutera à 20 h 45, à la fin du spectacle, un temps d'échange convivial est prévu avec Nicolas Lambert.


© Un Pas de Côté 2017 - co-direction Sylvie Gravagna & Nicolas Lambert