Presse Nouvelle Magazine


Dernier volet d’une trilogie qui décape tout 
par Simone Endewelt 

Les affaires, les ventes d’armes, la bombe nucléaire, l’attentat de Karachi, tout est passé au scalpel à partir des faits et des personnages réels. L’auteur et metteur en scène Nicolas Lambert s’est donné les moyens d’un journaliste d’investigation, a assisté aux séances de l’Assemblée Nationale, compilé des documents, retranscrit des écoutes téléphoniques, des discours d’hommes d’État, des émissions de radios pour en présenter sur scène un montage brillant, acerbe, burlesque, saisissant, intelligent. 

Nicolas Lambert qui est aussi comédien endosse tous les rôles, nous fait sourire, frémir d’horreur et d’indignation, mais toujours avec la légèreté de ceux qui ont de l’esprit. Quand il nous restitue le discours de Rocard sur le pouvoir que détient un seul homme sur le commerce, la détention et le déclenchement des armes sans qu’aucun élu, ministre, citoyen ne soit au courant de rien, ne puisse dire son mot, nous sommes glacés, saisis par ce déni de démocratie, par ce qui se fait en notre nom. C’est que notre comédien homme-orchestre, non seulement nous donne à penser, mais nous campe avec subtilité, finesse, humour, ces personnages réels entrés dans la fiction théâtrale. 

Sur le plateau, une table avec écoutes téléphoniques ou émissions-radio, une chaise pour le musicien contrebassiste, un mur de projections pour situer les actions dans le temps, un présentoir pour l’Assemblée. Le théâtre documentaire a une scénographie minimaliste et épurée. Le comédien sur le devant de la scène, expressif, prend toute sa dimension, avec sobriété. Le régisseur son-lumière-vidéo participe aussi en tant que comédien. La trilogie « Bleu-Blanc-Rouge : L’A-Démocratie » aborde les trois domaines régaliens du régime français : le pétrole, le nucléaire et l’armement. Sait-on que le « complexe militaro-industriel » est à la tête des plus grands groupes de presse, d’édition, de télévision, de radio ? Dans le « culte du secret » et « l’emballement médiatique », « les guerres grondent et les familles éclatent ». 

Ce théâtre documentaire est puissant et c’est notre coup de cœur. Il incite à redonner les cartes et la main au simple citoyen que nous sommes. Le texte publié en 3 volumes, que nous vous conseillons de vous procurer, comprend des documents complémentaires. 

Simone Endewelt 

PNM 339 PAGE 7
© Un Pas de Côté 2017 - co-direction Sylvie Gravagna & Nicolas Lambert