La Terrasse

Elf, la pompe Afrique
Par Piolat Soleymat

Spectateur assidu du procès Elf, Nicolas Lambert s'empare des propos tenus par les accusés et témoins de ce scandale politico-financier sans précédent. Une forme de théâtre documentaire et citoyen.

« Je comprends peu à peu qu'ils ne voient pas les délits, parce qu'ils évoluent dans un autre monde; physique et mental », a un jour déclaré la juge Eva Joly. Ils, c'est Loïk Le Floch-Prigent, André Tarallo, André Guelfi, Alfred Sirven..., protagonistes hauts en couleur des audiences auxquelles Nicolas Lambert a assisté de mars à juillet 2003.Protagonistes que le comédien et metteur en scène croque et caractérise avec méticulosité, rendant fidèlement compte de leurs argumentaires, de leurs confessions et stratégies de défense, dénonçant au passage les dérives d'un système étatique opaque et irrégulier. Du parquet aux planches, Elf, la pompe Afrique investit l'art du griot africain, le reportage radiophonique et l'acte théâtral dans les traces de la commedia dell'arte.

Une façon de réinterroger les codes de la représentation, d'explorer le réel pour construire un théâtre libre et militant.

M. Piolat Soleymat

© Un Pas de Côté 2017 - co-direction Sylvie Gravagna & Nicolas Lambert