Reg'Arts

« Victoire… »
par Patrick Rouet

Si je voulais absolument donner un genre à ce spectacle, je dirais que c'est une comédie musicalement historique qui s'appuie sur les refrains taquins de Mireille et de Jean Nohain mais c'est aussi une histoire dans la grande histoire, celle de Victoire Bayart surnommée Chourinette, fille d'un soldat inconnu, mort dans les tranchées de la grande guerre, c'est l'enfant d'une France franchouillarde qui aime chanter dans les églises, qui admire Jeanne d'Arc et qui survole l'histoire dans le Lavisse. C'est aussi celle qui s'enthousiasme pour l'exposition coloniale, celle qui sollicite le public pour qu'il devienne choristes, employés de bureau en colère face un patron d'un autre temps ou gréviste en 1936.

Sylvie Gravagna évoque avec talent et quelques costumes qu'elle revêt au fil des épisodes de sa vie, la société des femmes de l'entre deux guerre, avec un regard féministe bien affutée sur son besoin d'émancipation. Mais c'est aussi un large panorama historique de la condition féminine de l'avant 68 jusqu'à son impensable coup de cœur pour un noir américain à une époque où la France était tellement étriquée et pétrie de contradictions. Légère ou grave, expressive ou moqueuse, conteuse ou chanteuse, elle nous livre un joli coin d'histoire où la femme est enfin au centre de toute notre attention.

Patrick Rouet

© Cie Un Pas de Côté 2017 - co-direction Sylvie Gravagna & Nicolas Lambert