le spectacle

En douze tableaux, Sylvie Gravagna raconte la jeunesse de Victoire Bayarht* - surnommée Chourinette** - de sa naissance le 14 juillet 1916, à Paris, alors que son père meurt à Verdun dans un grand feu d’artifice, jusqu’à l’année 1949, où elle lit « Le Deuxième Sexe » de Simone de Beauvoir, non sans soulagement.


Élevée par une mère suffragiste surnommée suffragette, une grand-mère bigote et une nounou libertaire, Victoire est pour le moins troublée, tiraillée entre ses désirs d’amour et de justice, et le poids d’une société patriarcale et d’une éducation sexiste. Puis la période se trouble à son tour et son destin bascule…

Sylvie Gravagna témoigne, à travers l’histoire fantaisiste et vraisemblable de Victoire Bayarht, de la vie des femmes prolétaires des années 30’ qui tentèrent de secouer le phallocratisme ambiant. Avec légèreté et causticité, elle est tantôt conteuse apostrophant le public, tantôt chanteuse incarnant les personnages de l’histoire et de l’Histoire : petite fille patriote, cocotte désabusée, visiteuse enthousiaste de l’Exposition coloniale, starlette collabo...

Le public sollicité devient tour à tour parents d’élèves compassés, employés de bureau en colère ou grévistes de juin 1936... La fable s’articule autour des chansons de telle sorte qu’on pourrait les croire écrites sur mesure alors qu'elles sont empruntées au répertoire des années évoquées. Le tout est solidement ancrée dans la réalité historique et sociale de l'époque et toutes les anecdotes et les situations sont véridiques ou fort vraisemblables.

  1. « Bayarht » est une allusion au fameux Chevalier Bayard : la vie de Victoire, à l'image des femmes de son temps, n'est pas sans peurs ni sans reproches...
  2. « Chourinette » est le titre d’une chanson écrite par Jean Nohain et Mireille. C’est un clin d’œil à leur oeuvre : leurs chansons font partie des sources d'inspiration de ce projet. et au diminutif infantilisant qu'on attribuait aux luttes sociales et  politiques  des femmes.

© Un Pas de Côté 2017 - co-direction Sylvie Gravagna & Nicolas Lambert