Victoire (époque 2) Une Vraie Femme !


Sylvie Gravagna retrace avec Victoire Bayard le destin de ces femmes qui, durant les Trente Glorieuses, ne se contentent plus de leur statut « d’épouses »  et qui revendiquent davantage d’égalité et de liberté.


« À travail égal, salaire égal ! » ça y est, c’est dans la constitution ! Un beau cadeau

pour mes 30 ans en cette année 46 !

Je suis engagée comme dactylographe bilingue au journal l’Ève moderne, le nouveau magazine féminin de Colette Ménard qui aide les femmes à rester de vraies femmes.

À la libération, j’ai appris l’usage des préservatifs et je garde un beau souvenir d’un amour de G.I. noir : Vicky, ma  lle, que tout le quartier appelle gentiment, ou presque, bamboulette.

À 40 ans, j’n’ai pas tout pour être heureuse : ni mari, ni quatre enfants, ni belle maison à décorer comme ma voisine, mais, à la rédaction de l’Ève moderne, j’ai pas le temps de m’ennuyer. Ah ! toutes ces lettres de vieilles  lles ou de  lles mères à qui je dois faire la leçon, je n’en peux plus. Et quand cesseront-elles de vouloir ressembler à la belle Nini Marolles ?

Et puis Vicky travaille bien à l’école. Elle rêve de devenir architecte ! Vous imagi- nez la tête des chefs de chantiers... je l’orienterai dans la décoration d’intérieur, il y a des débouchés pour les femmes.

À 50 ans, j’ai ma rubrique ! « La vie des femmes dans la vie », ça s’appelle. Et je soutiens le moral de ma voisine, aussi seule et malheureuse que la belle Nini Marolles qu’a  ni au Père-Lachaise.

Allez debout ! Un vent nouveau souffle sur la France ! »








© Un Pas de Côté 2018 - co-direction Sylvie Gravagna & Nicolas Lambert