Les « Les Cohérentes » // #1 « Rirette M. »Cohérents (titre provisoire) 

(titre provisoire)
de Sylvie Gravagna

1900. Fille de prolétaire, Anne-Henriette se rêve institutrice.  A la mort de son père, sa mère veut la marier. De force. 

La jeune fille fuit à Paris où elle travaille durement comme couturière. Sa soif de connaissance l'amène à fréquenter les universités populaires.  La répression sanglante des mouvements sociaux nourrit sa colère; les idées anarchistes son désir de justice sociale et de liberté. Elle décide de vivre tout de suite cette utopie :  ne pas perdre sa vie à la gagner, aimer librement et s'entourer de compagnons partageant le même idéal, cultivant le même potager. A Romainville. Équilibre précaire. Comment aurait-elle imaginé devenir l'élément féminin de la “bande à Bonnot”? 

 Cette histoire de Rirette Maître-Jean -à travers les archives exhumées par l’historienne Anne Steiner-fait revivre le rêve d'une jeunesse cultivée et misérable : une vie en marge de la société de consommation et du modèle économique capitaliste. Rirette meurt en 1968. 

© Un Pas de Côté 2018 - co-direction Sylvie Gravagna & Nicolas Lambert